Anaïs Mai Desjardins, les Jeux pour objectif

Salut Anaïs, présente-toi à la team Riders Match ?

Je m’appelle Anaïs Mai (c’est un prénom composé, je le précise car beaucoup pensent que Mai est mon nom de famille) Desjardins, j’ai 19 ans et je suis sportive de haut niveau en kitefoil et étudiante en 2ème année de médecine, bientôt en 3ème année si tout se passe bien. Originaire de Paris, j’ai déménagé il y 5 ans à Dunkerque dans le Nord pour me rapprocher de la mer et vivre ma passion à fond.

Comment as-tu découvert le kitesurf et comment en es-tu arrivée au foil ?

Mon père fait du kitesurf depuis que ma mère est enceinte de moi, je pense qu’il m’a transmis sa passion avant même que je sois née. J’ai alors commencé le kite à 13 ans à Fuerteventura initiée par mon père. En 2014, mon père nous avait inscrits, mon frère, lui et moi à une compétition conviviale que j’ai remportée dans ma catégorie, c’est cet événement qui m’a donné envie de faire de la compétition, j’ai ensuite été vite repérée notamment par le Pôle espoirs kitesurf de Dunkerque qui me suit toujours dans mes projets.

La même année, mon père s’est acheté un foil, pendant 1 an je l’ai envié depuis la plage. Au bout d’un an, je me suis lancée, et dès les premiers bords, ça a été une révélation. J’ai donc décidé d’arrêter les compétitions de freestyle afin de me consacrer pleinement au kitefoil.

Peux-tu nous parler de ton palmarès (déjà conséquent) ? 

J’ai d’abord commencé par des compétitions de freestyle, j’ai été championne de France junior en Freestyle et landkite en 2015. Je suis aussi championne de France kitefoil espoirs 2019 et championne d’Europe junior 2018. En 2017, j’ai gagné le tour mondial Kitefoil Goldcup en sénior. 

Quel est ton meilleur moment en compétition et le pire ?

Mon meilleur moment en compétition était en 2017 au Festikite à Villeneuve-lès-Maguelonnes, c’était la dernière manche de la compétition, il y avait très peu de vent. Au vu des conditions avec quelques amis, nous nous sommes consultés et nous avons décidé de faire un départ bâbord. J’ai fini cette manche en étant première de ma flotte, quelle sensation !! J’avais tellement l’impression de rêver que j’en tremblais, je suis tombée juste avant l’arrivée mais je me suis vite relevée et j’ai gagné ma course !

Mon pire moment en compétition était en 2018 à Aarhus au Danemark, la compétition venait tout juste de commencer, la 1ère manche des filles n’avait pas encore été lancée, j’étais sur l’eau attendant patiemment mon départ quand soudain, ma voile est tombée dans l’eau sans  aucune raison et elle s’est ouverte sur toute la largeur de l’extrados. Le vent étant de terre, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer à la plage et je priais pour que ma voile ne se casse pas en deux. Arrivée au bord, mes amis avaient vu la scène et m’avaient préparé une nouvelle voile pour que je puisse repartir au plus vite sans louper la première manche. Ce n’est pas un si mauvais souvenir finalement !!

  • Anais Mai Desjardin Paris 2024

Comment arrives-tu à concilier sport et étude ? 

En début d’année, je me suis renseignée pour avoir des aménagements d’horaires, j’ai pu en bénéficier pour une compétition car c’était la seule qui avait lieu en 2019, je devais participer à de nombreuses compétitions en 2020 durant mon année scolaire mais la crise du covid a commencé. Je n’ai donc pas vraiment eu l’occasion de concilier sport et études mais je suis confiante. Pour l’année 2020-2021, je vais manquer beaucoup de cours, c’est à ce moment que je pourrai vraiment répondre à cette question

Parle-nous de tes projets actuels et pour l’avenir. 

Cette année, je vais faire le maximum de compétitions et de stages avec pour objectif final d’être sélectionnée pour les Jeux Olympiques 2024.

Et si…

Et si un génie te propose de réaliser 3 voeux …

  • Trouver des sponsors pour me soutenir et m’aider à réaliser mon projet, en plus de ceux qui me soutiennent déjà !
  • Avoir des partenaires d’entraînement sur Dunkerque toute l’année
  • Et surtout la santé et la joie pour tous !!

Et si tu pouvais retourner dans le passé, que changerais-tu …

Si je pouvais retourner dans le passé je ne changerais rien, je pense que mes actions passées ont fait de moi qui je suis actuellement.

Et si nous inversions les rôles, pose-moi une question …

Qu’est-ce qui t’attire le plus dans le kitefoil et ce qui t’attire le moins ?

Merci pour cette question Anaïs Mai, ce qui m’attire le plus dans le kitefoil c’est surtout le fait de pouvoir « voler » sur l’eau en pratiquant le sport que j’aime. C’est aussi plus simple en kite qu’en surf, on ne va pas se mentir ! 😉

Ce qui m’attire le moins c’est l’aspect plus « chill » du sport visuellement, étant un grand fan d’images extrêmes au possible, mais ça n’enlève en rien mon amour pour ce sport !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.