LAURENT ROUDNEFF, UN FILM À LA HAUTEUR !

Le réalisateur et parapentiste Laurent Roudneff est de retour avec un nouveau film. Préparée dans des contrées méconnues du Maroc, cette réalisation, en coopération avec le très bon Quentin Chaumy, constitue une grande fierté pour l’athlète. RidersMatch vous livre en exclusivité les impressions et coulisses de ce film intitulé Hourya.

Comme il l’annonçait vendredi sur son compte Instagram avec la publication de son teaser, Laurent Roudneff dévoilait aujourd’hui son film réalisé avec l’aide précieuse de Quentin Chaumy. Une expérience extraordinaire comme il l’explique dans notre interview exclusive, pour vous la communauté RidersMatch.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Roudneff (@laurent_roudneff) le

Qu’est-ce qui t’a motivé à faire ce film en particulier ?

« On avait envie de changer, de raconter une histoire, d’apporter un peu de rêve, de douceur et de sentiment de liberté aux spectateurs. »

Lors de la réalisation, étais-tu seul ou en équipe ? Qui en sont les membres ?

« Nous avons pensé, tourné, monté et produit entièrement ce film de A à Z avec le très bon Quentin Chaumy, un jeune réalisateur qui fait un travail formidable et avec qui c’est super agréable de bosser. Après, beaucoup de personnes nous ont aidés ( ou supporté parfois ) durant le tournage ! »

LAURENT-ROUDNEFF-UN FILM DE HAUT-VOL

Selon toi, quelles ont été les plus grosses difficultés ?

« La difficulté première c’est bien entendu la météo, il fallait avoir le bon vent, la bonne lumière et tout au bon moment. Nous avons alterné lors de nos divers voyages au Maroc, entre des moments de chance et de malchance à ce niveau, mais au final, on a réussi de justesse à boucler ce qu’on avait prévu ! »

 

Comment est ce qu’on s’adapte dans ces cas là ?

« Pour s’adapter, on a bu du thé en attendant le vent, beaucoup de Matahi pour se maintenir en forme et on a trouvé des options bis très payantes. Après, le Maroc est un pays magnifique rempli de personnes ultras accueillantes et quand on ne tournait pas, on a profité sur place, on n’était pas toujours déçus ! »

LAURENT ROUDNEFF UN FILM DE HAUT VOL

 

Comment trouver les lieux idéaux pour avoir les meilleures images ? Peux-tu nous en dévoiler certains ?

« J’ai repéré plusieurs endroits en amont, on s’est creusé la tête avec Quentin pour avoir une logique dans nos images, que tout colle avec ce qu’on voulait raconter. Tout est tourné dans la partie sud ouest du Maroc, au sud d’Agadir et en particulier vers Tiznit / Aglou / Mirleft. »

« On avait un timing serré pour tout faire, car tout est beau là-bas ! »

Quel est ton meilleur souvenir sur ce tournage  ?

« Mon meilleur souvenir sur ce tournage est clairement toute l’excitation autour de la rentrée de cette scène de nuit…. De la météo pas gagnée qui nous a donné un petit coup de pouce au rendu des images. C’était un réel pari sans éclairage supplémentaire, la visite d’un joli caracal, le tout à 2-3h du matin au milieu de nulle part, c’était quelque chose ! »

« Merci aussi aux locaux : Aziz, Soufyan, Damien et les autres.
Pour le reste, merci à Paille et bois charpente, la vache s’envole et nos amis Gil, Fabien, Claude, Christophe, Vesna, Zoé, Charlène et Guishon ! UN GRAND MERCI ÉGALEMENT À MATAHI ! »

Quelles sont les personnes ou les partenaires qui ont été indispensables à cette aventure et que tu souhaites remercier ici ?

« Ce film est avant tout un projet personnel, nous n’avons pas demandé de soutien particulier, car nous voulions quelque chose d’artistique et non commercial, c’était un choix de notre part. Bien entendu, comme toujours, nous avons reçu un peu d’aide qu’elle soit logistique, financière ou même via de savants conseils. En plus de ceux qui nous ont aidés en post prod, je tiens vraiment à remercier Matahi, car sans ces litres de boisson énergétique bio et commerce équitable, nous n’aurions pas eu l’énergie pour faire autant d’heures devant l’ordinateur ! »

 

Est-ce que tu prévois déjà un autre film ? Peux-tu nous en dire un peu plus ?

« Ah oui bien sûr qu’il y a d’autres projets, idées, envies diverses. Ce sera bien entendu avec Quentin, mais à savoir si ce sera un projet juste pour nous ou bien un projet en partenariat avec une marque ou autre, tout est ouvert, on a en tout cas plein d’idées en tête ! »

« On a tout plein d’idées en tête ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.