LE COSTA RICA BANNI LE PLASTIQUE

Costa Rica, le premier pays à interdire le plastique

D’ici 2021, il ne devrait plus y avoir de plastique à usage unique au Costa Rica. Petit pays vert serré entre la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique, le Costa Rica est une référence en matière d’écotourisme. Des voyageurs du monde entier viennent découvrir la diversité de sa faune et de sa flore luxuriante. Et pour une bonne raison : elle est peut-être petite, mais le pays abrite pas moins de 6 % de la biodiversité mondiale. Un mouvement global se met en marche pour sauver la planète.

costa rica plastique

Un constat effrayant

Chaque minute, l’équivalent du volume d’un camion d’ordures de plastique se retrouve dans nos océans. Il y a aussi un continent de plastique au milieu de l’Océan Pacifique plus grand que le Texas. Et d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans. Mais les déchets plastiques restent l’un des problèmes les plus durs à gérer aujourd’hui. Les plastiques jetables sont utilisés pendant quelques minutes, parfois quelques secondes ; mais leur décomposition peut prendre des centaines d’années. Par exemple, il faut 450 ans pour qu’une bouteille en plastique à usage unique se biodégrade.

Le Costa Rica produit 4 000 tonnes de déchets solides par jour ; dont 11 % sont des déchets plastiques non traités qui polluent les rivières, les plages et les forêts. Le plastique fait des ravages sur la faune marine, 99 % des oiseaux de mer auront ingéré du plastique d’ici 2050. Les déchets plastiques rentrent dans la chaîne alimentaire et polluent gravement l’environnement.

costa rica pollution

Un plan d’action de 2017 à 2021

Les ministères de la Santé, de l’Environnement et de l’Énergie du Costa Rica soutenus par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) lancent un plan national. D’ici 2021, chaque action mise en place devra apporter des changements pour tendre vers l’objectif national visant à éliminer tous les plastiques à usage unique.
Les articles de plastique bannis sont les sacs, les pailles, les bouteilles, les tasses, les couverts, les emballages alimentaires… Tous ces produits seront biodégrables, compostables, solubles dans l’eau et fabriqués à partir de matières renouvelables. Des innovateurs ont créé des produits substituants le plastique à bas de banane, de crevettes ou de plantes. Toute une industrie de l’emballage renouvelable se met en place.

Le Costa Rica incite financièrement les institutions privées et publiques à cesser d’utiliser des plastiques à usage unique. Le pays soutient aussi les projets de recherche novateurs qui tendent à remplacer durablement le plastique. Et le pays réduit le taux élevé de déforestation ; il ferme des zoos, reboise et crée des zones protégées.

Le pays est chef de file mondial en matière de protection de la faune et veut devenir neutre en carbone. Le Costa Rica s’alimente à 99 % par des énergies renouvelables et 1 % par des centrales thermiques alimentées au diesel. L’hydroélectricité représente les trois quarts de la production d’électricité du Costa Rica. Il y a aussi l’énergie géothermique, l’énergie éolienne, les centrales thermiques au diesel, la biomasse et l’énergie solaire.

costa rica plan d action

Transformation de tout un mode de vie

Il est plus facile de remettre en question les habitudes des personnes en les abordant sous l’angle de la santé. Ils s’inquiètent plus en général de leur santé personnelle que de l’environnement.

Une campagne de sensibilisation est mise en place en investissant dans la publicité. Sur les réseaux sociaux, les héros des temps modernes se mobilisent en se prenant en photo à ramasser des déchets plastiques sur les plages.

Chacun devient plus consciencieux pour chaque décision qu’il prend au supermarché ou au restaurant. Il faut que tous les secteurs s’engagent ensemble pour remplacer le plastique à usage unique.

costa rica mode de vie

Une réflexion sur le bonheur au Costa Rica

Tom « summer » Massiet du Biest présente SWAP Magazine sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, une plateforme de financement participatif. Son magazine sort de son imagination, en tant que photographe de terrain passionné de rencontres et d’aventure.

« SWAP contient un savant mélange de tout ce que la vie a à nous offrir : Du voyage, des rencontres, des découvertes, des galères, du lifestyle, des invités, du rêve, de l’esthétique… Secouez tout ça, vous obtenez un mélange détonnant. »

costa rica bonheur

Un ouvrage esthétique haut de gamme et chargé d’émotions qui vous fera voyager. On peut voir la sensibilité de Tom qui aime immortaliser les instants de la vie. Ce magazine vous donnera envie d’aller explorer le monde, vous verrez l’opinion de personnes croisées dans le pays des gens heureux. Ce magazine est vraiment unique avec la majorité des photographies réalisées à l’argentique. La date de sortie est prévue pour décembre 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.