UGO ROBIN : EN ROUTE VERS UNE CARRIÈRE PROFESSIONNELLE EN SURF

Grâce à la plateforme EKOSEA, Ugo Robin espère récolter suffisamment de fonds pour pouvoir participer aux WQS européens qui débuteront au mois d’avril. Entre études et compétitions, le jeune surfeur réunionnais compte bien se faire un nom dans le monde du surf pro.

Bonjour Ugo, peux-tu te présenter et nous décrire ton parcours pour en arriver a la compétition de surf ?

Bonjour Riders Match, je m’appelle Ugo ROBIN j’ai 22 ans et je viens de l’Île de la Réunion. J’ai commencé le surf à 6 ans sur le spot des Roches Noires dans le cadre d’une licence de multisport mais seul le surf m’intéressait. Je me suis donc inscrit dans un surf club : Au Billabong Surf School avec Ludo (NDLR : Ludovic Villedieu, ancien porte parole de la Ligue réunionnaise de surf. Il a joué un grand rôle de sensibilisation face aux dangers de la présence des requins à la Réunion). Il m’a transmis sa passion et m’a donné envie de continuer à surfer et à progresser. Je suis ensuite passé au Radical Surf Club et au Pôle Espoir de la Réunion où se trouvaient les meilleurs surfeurs de l’île. J’ai donc pu participer à toutes les compétitions de la Réunion (Coupe Espoir-Open, Marmaille Tour, etc…) et j’ai réussi à gagner dans chaque catégorie. Au niveau national j’ai participé aux championnats de France et à la coupe de France de surf. En 2011, j’ai obtenu mon premier titre de champion de France en Cadet. Cette victoire m’a permis de passer un cap et m’a donné la chance de pouvoir intégrer l’équipe de France. J’ai participé deux années de suite aux championnats du monde ISA (NDLR : International Surfing Association) en Nouvelle Zélande et au Pérou. À côté de cela je participais au Pro Junior Européennes et à certains WQS français. En 2013 mon sponsor a mis fin au contrat qui nous unissait et j’ai donc décidé d’attaquer mes études. J’ai obtenu un diplôme de gestionnaire commercial sur 2 ans au CNPC. J’ai ensuite travaillé chez Superdry en tant que responsable de magasin. En surfant le plus possible j’ai pu voir que je n’étais pas à la « ramasse », et je me suis rendu compte que cet esprit de compétition me manquait énormément. Je me suis donc entraîné pour pouvoir réussir cette année 2017.

Peux-tu nous décrire ton projet actuel ? Serais-tu en mesure de nous détailler à quoi va servir l’argent que tu vas récolter sur la plateforme EKOSEA ?

Mon projet actuel va me permettre de reprendre la compétition et de réaliser mon rêve. J’aimerais, cette année, participer à toutes les compétitions européennes WQS (NDLR : World Qualifying Series), ce qui représente un budget important. L’estimation de mon budget est la suivante : Compétition : 850 euros. Transport (avion) : 1 140 euros. Logement : 500 euros. Transport sur place : 350 euros. Surboard : 1 500 euros Coaching : 2 000 euros. Pour le moment mon projet a 3 paliers, un premier à 3 000 euros qui va me permettre de me déplacer, m’inscrire et me loger sur les lieux de compétitions, un deuxième à 4 500 euros qui va lui me permettre de rajouter les planches de surf et le dernier pallier à 6 400 euros auquel s’ajoutera le coaching.

Comment vois-tu ton avenir dans le surf ? Ugo dans 10 ans : idéalement ça donne quoi ?

Déjà, dans un futur très proche (fin 2017) j’aimerais être dans le top 15 QS européen et réussir à faire partie du QS mondial. Ugo dans dix ans… pourrait être toujours dans la compétition à persévérer ou bien Coach de surf puisque je passe en ce moment mon BPJEPS surf en même temps que le training et les compétitions.

Peux-tu nous décrire ta plus belle session de ta vie à ce jour ?

J’ai eu de magnifiques sessions à la Réunion, sur Saint Leu et sur l’Hermitage mais aussi à Snapper Rocks en Australie. Cependant, la session qui m’a le plus marqué était aux Estagnots (près d’Hossegor), en 2015. C’était en plein été, mon ami Téo Canestri était avec moi (mais il y avait aussi des dizaines de personnes autour) et il y avait de magnifiques tubes au large. Après tous les problèmes que j’avais eu à la Réunion, cette session était un pur bonheur.

Souhaites-tu profiter de cet article pour effectuer des remerciements particuliers ?

Bien sûr ! je remercie déjà toutes les personnes qui ont eu la gentillesse de m’aider à continuer et qui étaient là pour m’encourager ainsi qui tous ceux qui ont déjà participé au crowfounding. Je tiens aussi à remercier ma famille qui me soutient tous les jours ainsi que tous mes sponsors : Wildsuits, Superdry, Hurricanes et Gaia-Creators.

Pour soutenir Ugo dans son projet, c’est ici que ça se passe !

 

Copyright photo : Thomas Paris / Light Bros ProductionsGaia-Creators

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.